[Français] [English] 

Marie-Fernand cotre pilote du port du Havre

Marie- Fernand en chantier

Cliquez pour agrandir l'imageLe pilote Eugène Prentout fit construire Marie-Fernand (prénoms de ses deux premiers enfants). Le patron du chantier, Abel Lemarchand, dont les connaissances en construction navale avaient contribué à faire évoluer les cotres-pilotes, fut choisi.

Comme tous les cotres construits par ce chantier, Marie-Fernand, H23, est  un excellent marcheur. Un mois après son lancement, il gagne la régate des pilotes, organisée par la Société des Régates du Havre.

Lancement de Marie-Fernand le 7 Juillet 1894

Cliquez pour agrandir l'imageMarie-Fernand fut lancé le 7 Juillet 1894, commence alors une longue carrière qui se perpétue encore de nos jours. Quinze jours plus tard, le 24 Juillet, Marie-Fernand participe aux grandes Régates du Havre, et remporte la course réservée aux bateaux pilotes, la coupe la plus convoitée à l'époque.

Pilotage et fortune de mer

Cliquez pour agrandir l'imageSa carrière au pilotage, tant au Nord jusqu'au cap Gris-Nez que dans l'ouest passé les roches des Casquets, se déroule de façon heureuse . Un fait glorieux est à remarquerMarie-Fernand sauve les 7 marins de la goélette  française "Marthe" qui coule sous les yeux de l'équipage quelques minutes plus tard. Ce sauvetage périlleux , au large des Casquets, contribue à l'attribution de La légion d'Honneur à son pilote.
Gaston Maillard prend la relève d'Eugène Prentout à partir de 1909, il remplit sa fonction de pilote jusqu'au désarmement des cotres-pilotes du Havre lors du conflit mondial de 1914. Après la guerre, les pilotes changent de mode de fonctionnement. Ils font bourse commune et arment un bateau à vapeur.

Pêche, yachting et Royal Navy

Cliquez pour agrandir l'imageMarie-Fernand est vendu à la pêche le 8 octobre 1917 à Louis Chégaray qui le revend  à M. Maréchal, armateur. Les patrons pêcheurs sont Avisse, Droguenbrat et M. Tribhou jusqu'au 26 Mars 1919. En Octobre 1922, une nouvelle orientation: Marie-Fernand est acquis par un plaisancier britannique, M. Steward attiré par la réputation des cotres-pilotes du Havre, ces fins voiliers capables de défier bien des yachts conçus essentiellement pour la vitesse. Marie-Fernand croise alors en Cornouailles et dans le canal Saint-Georges. Sous le nom Marguerite 2 puis celui de Léonora,  Archibald Cameron le mène en Ecosse de 1926 à 1966. Après une brève carrière dans la Royal Navy comme navire d'observation, commandé par Archie Cameron le fils d'Archibald, il retourne à la plaisance avec Ronald  Barge.

Quatrième vie....

Cliquez pour agrandir l'imageEn 1980, après plusieurs autres transferts de propriété, Peter Gregson un courtier en yacht de Salcombe en fait son bateau personnel. Il le vend en 1984 après d'épiques tractations à l'association Hirondelle de la Manche, qui le reconduit promptement au Havre, son port d'origine. Suivent alors son classement au titre des Monuments Historiques et une première restauration. Nous sommes alors en 1989.  A partir de 1989, Marie-Fernand entame sa carrière de "voilier du patrimoine" et participe à ce titre aux grands rassemblements de BREST 92, 96, 2000, 2004, 2008, 2012 .
Il participe aux fêtes maritimes de Seine Maritime :  Fécamp, Saint Valéry-en-Caux , le Tréport, Mer en Fête  au Havre .
On le remarque en 1989 aux Voiles de la Liberté  et en 2003 à l'Armada à Rouen.

Ses dimensions

Longueur coque 15,90 m
Longueur hors tout  24 m
Largeur 4,25 m
Tirant d'eau 2,5 m
Tirant d'air 21 m

                                                            Cliquer sur les images pour les agrandir
retour à l'accueil

Association de l'Hirondelle de la Manchemis à jour vendredi 23 juin 2017